Avocats divorcistes et pervers indispensables à l’industrie du divorce

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Il y a des avocats qui se prétendent être à la cause des familles. En réalité, ils ne font que se remplir les poches, c’est-à-dire à s’enrichir sur le dos des familles en détresses et plus particulièrement sur les familles en situations de ruptures conjugales.

 

Alors que la médiation familiale, conventionnelle, hors judiciaire, non marchande, pourrait apporter les aides que ces couples, en crise, pourraient et devraient obtenir (via la sécurité sociale) afin de dépasser les difficultés et de gérer les conflits, des avocats ne font que surconflictaliser les situations en surexcitant les haines.

 

Quiconque rencontre un problème de santé ne consulte ni un architecte ni une couturière.
S’il le faisait, son comportement évoquerait un désordre mental.
Pourtant, dans la très grande majorité des cas, qui rencontre un problème de famille se retrouve précipité dans le monde judiciaire.

 

C’est donc toute la société qui marche sur la tête. Car aussi vrai qu’un parent n’est pas un délinquant ou qu’un enfant n’est pas un usufruit, la vie de famille ne devrait qu’en bien peu de cas se retrouver d’emblée dans les serres des hommes d’affaires et dans les affres des conflits judiciaires.

 

C’est donc la déjudiciarisation qu’il faut prévaloir avant tout ainsi que la médiation familiale conventionnelle, hors judiciaire et hors commerce, mais bien une couverture supplémentaire à la sécurité sociale, afin de pouvoir aider les familles en crise conjugale. Il s’agit d’une cause nationale !

 

Il s’agit de la sécurité d’existence des citoyens !

 

Il s’agit de préserver la santé publique ! Il s’agit de garantir l’avenir des citoyens et l’avenir de la nation.

 

La déjudiarisation et la pacification des conflits, tant pour les personnes mariées que celles en union libre, ou Pacs, permettrait à l’État Français d’économiser, chaque année, entre 1 et 6 milliards d’€ !

 

Depuis plus de 50 ans, il existe des réseaux d’aides aux familles. Alors pourquoi plonger les familles dans les procédures (procès durs) judiciaires ?

 

Les couples heureux ont pu traverser les crises conjugales en les gérant ! Il existe aussi tant de livre pouvant aider les couples en crise.

 

Surmonter les crises et les conflits du couple - livre d’Yvon Dallaire, psychologue, sexologue, conférencier et auteur du livre « Qui sont ces couples heureux » Surmonter les crises et les conflits de couples – IBSN 978-2-253-08410-5 - Le Livre de Poche, 317 pages - 6,75 €

 

Approcher le divorce conflictuel. Par le Dr. Jean-Emile Vanderheyden
http://laviedeperes.over-blog.com/article-24665781-6.html#anchorComment
153 commentaires - témoignages

 

Quelques témoignages de parents et d’associations parentales qui en disent long…

 

« Parmi les 50000 avocats français, il n’y en a pas un seul (pas un seul) qui milite pour une déjudiciairisation de la société et avant tout en ce qui concerne les problèmes de la sphère familiale.

 

Les pires d’entre eux sont les avocats qui font mine de vouloir “moderniser” la justice. (…) les plus pervers d’entre eux sont ceux qui séduisent les associations dites “de pères” (ce qui n’est pas le cas de l’ARE), les stérilisant de l’intérieur.

 

Rien, jamais, ne viendra du monde noir.

 

Les seuls qui pourraient être utiles sont ceux qui désertent la juricratie et dénoncent leurs anciens collaborateurs. C’est tellement évident!

 

Des avocats bien connus pour se rallier aux causes les plus défendues pour les exploser de l’intérieur. Ils ne méritent aucune publicité, aucun soutien. Ils osent dire “je fais de la procédure participative et du droit collaboratif depuis des dizaines d’années.” C’est totalement faux et si c’était le cas, ils auraient pu agir en définition de leurs pratiques au lieu de venir récupérer ce qu’ils n’ont certainement pas découvert par eux-mêmes. D’autant qu’ils osent dire “loin de moi l’idée de vouloir favoriser le contentieux au détriment de l’accord ou de la tentative de médiation.”

Bien sûr, puisque ce n’est pas l’idée du contentieux qu’ils favorisent, mais les contentieux eux-mêmes.

 

Nombreux pères depuis vingt années, ayant pris ce genre d’avocats divorcistes, croyant être soutenus et bien aidés et défendus et qui sont revenus nous dire après deux ou trois ans de silence radio, “il m’a plumé“… “il m’a fait payer des fortunes en procédures inutiles”… “j’ai tout perdu, tout… il m’a sucé jusqu’au sang”.

 

“Ces talentueuses robes noires dont le veau d’or est de faire imaginer qu’ils rallieraient notre cause alors qu’ils chevauchent allégrement les grands dadas des pères pour mieux faire tout et n’importe quoi. “

 

En tant que parents, vous êtes donc avertis de ce qui vous attend, à vous ou bien à vos enfants, voire vos petits enfants si vous demander l’aide de ce genre d’avocat divorciste.

 

Merci de nous faire connaître vos opinions sur ces usurpateurs, ces pillards, ces menteurs, ces fourbes, ces escrocs,…… qui vous font espérer que vous aurez « justice »… et de pouvoir les dénoncer aux yeux du grand public ! Tous ensemble !

 

Les tribunaux auraient bien fort à faire à nous poursuivre tous pour diffamations… si diffamations il y a !

 

Une vérité… est-elle une diffamation ?

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »